Now Reading
Brésil, cataclysme de pesticides. #Buycott soja OGM et huile de palme

Brésil, cataclysme de pesticides. #Buycott soja OGM et huile de palme

Buycott!

On assiste actuellement à un cataclysme dans le Brésil de Jair Bolsonaro. Accaparement des terres, déforestation et pesticides à gogo. Dans un environnement de vide politique et d’irresponsabilité des opérateurs de la chaîne d’approvisionnement, Égalité et Great Italian Food Trade lancent la campagne #Buycott!. Stop soja OGM et huile de palme, #NonInNostroNome.

Brésil, cataclysme de pesticides, le rôle de l’Europe

Unearthed, portail indépendant du journalisme de Greenpeace UK, signale qu’en trois ans, plus de 1 200 pesticides et herbicides ont été autorisés au Brésil, (1) pays désormais dirigé par l’extrême droite de Michel Temer et Jair Bolsonaro. Au service des fazendeiros, au profit des monocultures intensives de soja OGM, d’huile de palmeet de maïs génétiquement modifié.

Les agrotoxiques sont de plus en plus fréquemment autorisés, sans évaluation plausible des risques pour la santé des enfants, des êtres humains et pour l’écosystème. En seulement sept mois à compter de l’investiture du dernier despote, plus de 150 «nouveaux» pesticides ont été mis sur le marché et 322 «nouvelles» demandes acceptées (2). Nouveaux écocides contenant d’anciens poisons, interdits en Europe comme ailleurs, mais produits par les suspects habituels, l’empire mondial des Big 4.

En Europe le refrain est le même, puisque le soja et le maïs génétiquement modifiés servent de nourriture aux animaux d’élevage desquels sont dérivés la viande, les produits laitiers et les œufs du Vieux Continent. Jusqu’à atteindre les Excellences Made in Italy, produits AOP et IGP compris.Quant à l’huile de palme, ce que notre bataille permis de soustraire aux aliments a été redirigé vers les «biocarburants» assassins, les cosmétiques et les produits ménagers.

Les marionnettes néolibérales de la Commission européenne ont poursuivi les intérêts exclusifs des oligarchies financières en s’empressant de conclure un autre traité toxique, le traité UE-Mercosur, dont les négociations étaient interrompues depuis 20 ans.(3) Ce qui équivaut à valider la barbarie sur l’homme et l’environnement. Land grabbing– c’est-à-dire l’accaparement des terres, et l’expulsion forcée d’entières communautés de leurs terres – et meurtres, esclavage d’enfants, dévastation et empoisonnement.Cerise sur le gâteau, les politiciens européens ont même poussé le vice jusqu’à à importer de la viande de bœuf provenant d’animaux condamnés au cannibalisme, une pratique interdite dans l’UE à la suite du scandale de la «vache folle» (encéphalopathie spongiforme bovine, ESB).

Cataclysme de pesticides, effet de dérive

Biocide, ce qui tue (du latin caedere) la vie (du grec bios). Ainsi, Cleber Folgado, membre de l’Associação de Advogados de Trabalhadores Rurais (AATR) et du Fórum Baiano de Combate aos Impactos dos Agrotóxicos définit les poisons qui affligent de plus en plus le Brésil.

Leur objectif est l’extermination de la vie. Les principales formes d’intoxication sont aiguës et chroniques. Les convulsions aiguës sont causées par une exposition à des niveaux élevés de toxicité, produisant des effets presque immédiats tels que nausées, vomissements, diarrhée, allergies, maux de tête, vertiges.

L’empoisonnement chronique est le résultat de petites quantités de pesticides qui s’accumulent dans le corps et peuvent, au fil des années, provoquer des maladies respiratoires, des allergies, la stérilité, l’impuissance, des avortements spontanés, la maladie d’Alzheimer, l’autisme, des tumeurs, des maladies rénales, des lésions hépatiques, des problèmes de thyroïde, des maladies cardiaques ou la sclérose en plaques. Chaque type de maladie est lié à un type de pesticide, à son degré de toxicité et à son mode d’action.’ (4)

Les brûlures aux voies respiratoires ne sont que l’un des symptômes les plus manifestes du cataclysme qui fauche de manière irréversible des vies et des facultés humaines, physiques et neurologiques. Et les pulvérisations aériennes, si populaires sur le continent américain, sont encore plus meurtrières en raison de l’ampleur de la dérive des pesticides qui, en Italie également, affecte les habitants des campagnes, en particulier dans la région du Prosecco.

Amazonie et Cerrado, soja OGM et huile de palme, #Buycott!

L’Amazonie vit l’Apocalypse. Au cours des sept premiers mois de la présidence de Bolsonaro, les fazendeiros ont dévoré une surface de forêt vierge équivalente à 44% de l’Italie. En plus d’avancer dans le Cerrado, la savane brésilienne qui abrite 5% des espèces animales et végétales de la planète. (3) C’est une crise sociale et écologique profonde, le déni de la biodiversité.

Le Cerrado abrite les trois premières réserves d’eau du Brésil, où prennent leur source les fleuves Amazone, Paranà-Paraguay et São Francisco. La dispersion impressionnante d’agrotoxiques est destinée à empoisonner de manière irréversible les eaux superficielles et profondes. Comme cela s’est passé en Italie, où l’ISPRA détecte encore des résidus de DDT  et d’atrazine dans les aquifères (à 50 et 25 ans, respectivement, de leurs interdictions en agriculture).

#Buycott!

La culture du soja génétiquement modifié est la principale cause de cet éco-suicide en Amérique latine.(4) Ce qui s’ajoute à la catastrophe intercontinentale de l’huile de palme (dont les ravages se produisent dans la même région ainsi qu’en Amérique centrale, en Asie, et en Afrique).

#Buycott! est notre première et immédiate réponse. Bannissons le soja et le maïs OGM de nos chaînes d’approvisionnement agroalimentaires, exigeons des opérateurs européens de l’industrie alimentaire qu’ils s’engagent à exclure ces marchandises et à offrir les garanties appropriées. ‘Chaîne d’approvisionnement 100% sans OGM’, ou la marchandise restera sur les rayons. La même règle s’applique à tout produit, alimentaire ou non, qui contient de l’huile de palme. #NonInNostroName. Nous nous dissocions tous de la participation à cette abomination mondiale, maintenant #Basta!

#Égalité

(Dario Dongo)

Notes

(1) V. https://reporterbrasil.org.br/2019/01/governo-liberou-registros-de-agrotoxicos-altamente-toxicos/

(2) V. https://www.greenpeace.org.br/hubfs/agrotoxicos-bolsonaro-100dias.pdf

(3) Sans oublier les autres traités toxiques conclus (CETA, JEFTA) et poursuivis (TTIP, CEPA) par la Commission de Jean Claude Juncker. Voir l’article https://www.greatitalianfoodtrade.it/idee/ttip-e-altri-accordi-of-partenariato-riflessioni

(2) V. Dani Da Gama, Liberação recorde de agrotóxicos ameaça a população. Brazil de fato, 12.6.19,

(3) Au sujet de Cerrado et biodiversité, voir http://semcerrado.org.br/apoie/

(4) www.corriere.it/video-articoli/2018/12/20/effetto-soia-deforestazione-furto-d-acqua-cerrado-brasiliano/cca26df6-03a7-11e9-94ba-cb54e059ac5f.shtml?refresh_ce-cp

+ posts
© 2019 Égalité Onlus,
no-profit Organization
Lungotevere di Pietra Papa 111
00146 Roma
Codice Fiscale 96411760588
  Licenza Creative Commons
Égalité è distribuito con Licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale - Non opere derivate 4.0 Internazionale
Scroll To Top