Lecture en cours
Connaître le handicap. Rapports Istat et Eurostat

Connaître le handicap. Rapports Istat et Eurostat

Connaître le handicap

Lo Journée internationale des personnes handicapées (IDPD), le 3 décembre (1) donne l'occasion de 'Connaître le handicap'. Avec quelques données, au moins. Celles proposées par Istat, dans le rapport du même nom. Et ceux d'Eurostat, sur les personnes handicapées et la pauvreté. Les chiffres de la honte, à suivre.

»Connaître le handicap', le rapport Istat

3,1 millions d'individus en Italie - équivalant à 5,2% de la population - souffrent de graves limitations dans la vie quotidienne, en raison de problèmes de santé. Des personnes handicapées, en fait. Dans l'une de ses nombreuses et uniques expressions. Avec une prévalence relative dans la tranche d'âge des plus de 1 ans (près de 990 million de personnes handicapées dont XNUMX XNUMX femmes).

« Dans les domaines de la vie analysés émergent encore des inconvénients importants des personnes handicapées par rapport au reste de la population (…). Par exemple, le politiques sociales, mis en œuvre en grande partie par des transferts monétaires, (…) n'ont pas résolu le problème de privation matérielle dont souffrent les personnes handicapées. (...)

Niveaux d'emploi sont encore bien en deçà de la moyenne nationale et les travailleurs handicapés sont souvent relégués à des emplois secondaires » (Istat, rapport 'Connaître le handicap'. Voir remarque 2).

La discrimination photographié en octobre dans Rapport Eurobaromètre trouve donc sa pertinence. La barrière culturelle contre les handicapés, imprégnée d'ignorance et de piétisme, est un fait réel et a un impact décisif sur leur participation à la vie sociale.

L'inclusion sociale en Italie, le grand absent

L'inclusion sociale en Italie, il est raréfié et fragmenté. Il existe de graves déséquilibres dans la gestion des services rendus aux personnes handicapées et à leurs familles, qui varient atrocement d'une Région et d'une Commune à l'autre. Ce qui a été mentionné au sujet de la mobilité personnelle c'est encore plus valable pour l'aide individuelle, cruciale pour les personnes gravement handicapées et pourtant très rare.

"Les familles de notre pays elles continuent de jouer un rôle crucial autour duquel les institutions ont construit un réseau d'interventions complémentaires à caractère social et de bien-être. En perspective cependant, la raréfaction des réseaux familiaux et le vieillissement progressif de la population risquent de remettre en cause la pérennité de ce modèle de protection sociale '. (3)

Privation matérielle et isolement

Privation matérielle elle touche près d'1 famille sur 3 avec un ou plusieurs membres handicapés (28,7%), contre 18% de la moyenne nationale.

'67% des familles dans laquelle vit au moins une personne en situation de handicap, ne peut pas s'offrir une semaine de vacances par an loin de chez lui, 53,7% ne peuvent pas faire face à une dépense imprévue de 800 euros, plus d'un cinquième ne peuvent pas chauffer suffisamment la pièce à domicile ou prendre un repas adéquat à moins une fois tous les deux jours» (rapport Istat).

Isolement il s'agit plutôt de 'plus de 600 204 personnes souffrant de limitations sévères, qui vivent dans une situation de grand, sans aucun réseau sur lequel compter en cas de besoin. Parmi eux, XNUMX XNUMX vivent complètement seuls".

Eurostat, les personnes handicapées et la pauvreté

28,7% des personnes handicapées âgées de 16 ans et plus - au niveau européen - sont menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale (19,2 % de personnes non handicapées). Et 68,1 % supplémentaires seraient menacés de pauvreté s'ils ne bénéficiaient pas de prestations sociales, d'allocations ou de pensions. (4)

L'indice AROPE (À risque de pauvreté ou d'exclusion sociale) comprend trois indicateurs :

- la privation matérielle, 9,4% des handicapés (D) vs. 5% de non-handicapés (NA),

- risque de pauvreté, 20,9 % D vs. 15% ND,

- faible intensité de travail, 22,5 % familles handicapées vs. 7,1% de ceux qui n'en ont pas.

Europe, la classification des discriminations

La privation matérielle sévère des personnes handicapées, selon Eurostat, est répandue dans les pays d'Europe de l'Est. Avec un pic en Bulgarie (35,9%). De l'autre côté du classement se trouvent la Suède - qui maintient toujours un niveau appréciable de bien-être (3,8%) - et le petit Luxembourg (2,1%).

La discrimination exprimé par le risque de pauvreté ou d'exclusion sociale des D par rapport aux ND, il est également marqué en Bulgarie (49,4% vs 29,9%), en Lettonie (43,6% vs 21,2%) et en Lituanie (43% vs 22,5%). Même l'Allemagne de Wolfgang Schäuble - homme politique de longue date, aujourd'hui président du Bundestag (Parlement fédéral), paraplégique depuis 1990 à la suite d'une tentative de meurtre - enregistre une écart important.

En allemagne en effet, 31,2% des personnes handicapées sont à risque de pauvreté ou d'exclusion sociale (vs 16,1% des ND). La situation est tout aussi dramatique en Belgique (30,5% contre 15,3%). Un peu mieux au Danemark (23,5% contre 15,6%), en Espagne (31,1% contre 24,1%), en France (21% contre 14,3%).

Italie, politique en dessous de zéro

Le premier gouvernement sous la direction de Giuseppe Conte, il avait un ministre de la Ligue, sans portefeuille, chargé de la famille et du handicap. Il ne vaut pas la peine de rappeler son nom car il n'a absolument rien fait, pas même pour atténuer l'un des nombreux domaines de souffrance subis par les handicapés et leurs familles en Italie.

Giuseppe Conte - à l'occasion de la journée mondiale du handicap - a annoncé l'ouverture d'unbureau permanent pour les personnes handicapées'. Au Palazzo Chigi, du 1.1.20. Le président de la République Sergio Mattarella a plutôt invoqué la "Barbie" avec le visage de Bebe Vio (également cité par le ministre des Sports et de la Jeunesse Vincenzo Spadafora). Inviter 'tous nos concitoyens en situation de handicap, sans handicap ou sans handicap apparent'faire du sport.

Voir aussi
Semaine européenne de la mobilité

Eh bien, ils feraient, les dirigeants politiques en Italie, à lire le rapport que vient de publier Istat. Peut-être même pour sortir de leurs bâtiments et rencontrer le dernier des derniers. Puisque c'est la condition dans laquelle vivent aujourd'hui les personnes handicapées en Italie, qui - à part les quelques cas de redoutables paralympiques - ne peuvent souvent même pas sortir de chez elles en raison de barrières architecturales omniprésentes. Ni aller à l'école, avec 2/3 des établissements inaccessibles.

Personne laissé pour compte ? Honte!

Dario Dongo et Sabrina Bergamini

Notes

(1) Journée internationale des personnes handicapées (IDPD), 3 décembre

(2) Istat (2019). Connaître le handicap

(3) La précarité dans laquelle je me trouve doit également être soulignée soignant membres de la famille, sans aucune protection en Italie. V https://www.egalite.org/italia-madri-e-caregiver-senza-tutela/

(4) Eurostat (2019). Statistiques sur le handicap - pauvreté et inégalités de revenus.

Sur la pauvreté et les inégalités, voir aussi les articles précédents https://www.egalite.org/poverta-1-su-5-a-rischio-in-europa-1-su-4-in-italia-il-rapporto-eurostat/https://www.egalite.org/poverta-ed-esclusione-sociale/

(5) Journée internationale du handicap. Mattarelle : 'La réalisation et les opportunités doivent être garanties. Pensez à la Barbie de Bebe Vio'. La République, 3.12.19,

+ afficher les articles

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

+ afficher les articles
© 2019 Égalité Onlus,
Organisation à but non lucratif
Lungotevere de Pietra Papa 111
00146 Rome
Code des impôts 96411760588
  Creative Commons License
Égalité est sous licence Creative Commons Attribution - Non commercial - Pas d'œuvres dérivées 4.0 International
Scroll To Top
Translate »