Lecture en cours
Parents et aidants, nouvelles règles sur les permis de travail et les congés

Parents et aidants, nouvelles règles sur les permis de travail et les congés

autorisations de l'aidant

L'Italie reconnaît enfin le dir. UE 2019/1158 sur les permis de travail, le congé parental et le congé parental extraordinaire e soignant qui sont employés dans le secteur privé. (1)

Décret législatif 30.6.22 n. 105, en vigueur depuis le 13.8.22, introduit ainsi quelques réformes à la loi 104/1992 (article 33) et au décret législatif 151/2001 (article 42.5). L'actualité en résumé à suivre.

1 Introduction

La réforme à l'étude aspire à 'concilier travail et vie privée pour les parents et les aidants, ainsi que parvenir au partage des responsabilités familiales entre les hommes et les femmes et à l'égalité des sexes sur le lieu de travail et dans la famille".

Le ministère du Travail et des politiques sociales a déjà fourni quelques premières indications, qui sont pertinentes aux fins de la reconnaissance des allocations afférentes aux salariés du secteur privé. Les indications opérationnelles détaillées suivront dans une circulaire spécifique.

2) Congé parental

Congé obligatoire la paternité - pendant 10 jours ouvrables, même s'ils ne sont pas continus mais non fractionnables par heures - peut être appréciée à partir de 2 mois avant la date présumée de l'accouchement jusqu'à 5 mois après.

Le parent only a désormais droit à un congé parental pour un total de 11 mois, au lieu de 10.

Congé parental couverte par une indemnité de 30 % est prolongée comme suit :

  • période globale. De 6 à 9 mois, sous réserve des limites maximales utilisables par les parents,
  • l'âge de l'enfant, jusqu'à 12 ans.

3) Permis de travail pour l'assistance aux personnes gravement handicapées

Permis de travail - jusqu'à présent réservées à un « interlocuteur unique pour l'assistance » d'une personne gravement handicapée (loi 104/92, article 33.3) - elles peuvent désormais être autorisées à plusieurs ayants droit, alternativement entre eux. Sans préjudice de la limite globale de trois jours et de l'obligation d'assistance à une même personne gravement handicapée (décret législatif 105/22, article 3.1.b.2).

4) Congé extraordinaire

Le congé extraordinaire d'assistance aux membres handicapés de la famille dans une situation grave (décret législatif 151/2001, article 42.5,) est étendu au "concubin de fait", (3) alternativement et comme le conjoint et la partie de l'union civile (encore limitée, rappelons-le, aux liens entre personnes de même sexe). Le congé extraordinaire est également dû dans le cas où la cohabitation a été constatée postérieurement à la demande de congé, à condition qu'elle soit garantie pour son entière utilisation. (Décret législatif n° 105/2022, article 2.1.n).

5) Congé extraordinaire, les ayants droit

A partir du 13.8.22 ils peuvent donc bénéficier de congés extraordinaires, par ordre de priorité :

  • le conjoint cohabitant ou la partie de pacs cohabitant ou cohabitant de fait de la personne gravement handicapée,
  • le père ou la mère, même adoptants ou nourriciers, de la personne handicapée en situation grave. En cas d'absence, de décès ou en présence de pathologies invalidantes des ayants droit visés au point précédent,
  • l'un des enfants concubins de la personne gravement handicapée, en cas de disparition, de décès ou de maladie invalidante des ayants droit visés au premier point et des deux parents de la personne handicapée,
  • l'un des frères ou sœurs concubins de la personne gravement handicapée en cas de disparition, de décès ou de maladie invalidante des ayants droit visés au premier point ainsi que des parents et des enfants concubins de la personne handicapée,
  • un parent ou assimilé au sein du troisième degré concubin de la personne gravement handicapée dans le cas où tous les sujets mentionnés aux points précédents sont portés disparus, décédés ou atteints de maladies invalidantes.

6) Questions

Demandes de permis travail et le congé extraordinaire en question - 'en attendant les mises à jour informatiques nécessaires'- peut être soumis à l'INPS par les canaux déjà utilisés (site websitecentre de contact intégrés, instituts de mécénat).

Les cohabitants en fait, dans l'attente des implémentations informatiques nécessaires, aux fins du congé extraordinaire, ils doivent joindre à la demande undéclaration de certification substitutive'(autocertification) sur la cohabitation de fait avec la personne handicapée à assister. (4)

7) Interdiction de discrimination

Ils sont expressément interdits actes discriminatoires de l'employeur à l'encontre des travailleurs qui demandent et / ou profitent de permis de travail et de congés extraordinaires dans l'introduction.

La discrimination la plus grave à y regarder de plus près, il est inhérent au système, où :

  • soignant qui ont réussi à obtenir ou à conserver un emploi salarié reçoivent au moins un minimum de protection,
  • d'autre part, de nombreux parents et proches de personnes gravement handicapées sont obligés de travailler en permanence et sans protection pour pallier les carences structurelles de l'assistance sanitaire et sociale (5,6).

Jusqu'à?

Voir aussi
Amnesty droits humains RSA

Dario Dongo

Notes

(1) Directive UE 2019/1158, relative à l'équilibre entre l'activité professionnelle et la vie familiale des parents et aidants, abrogeant la dir. 2010/18 / UE

(2) Décret législatif 30.6.22 n. 105. Dans la Gazette Officielle Série Générale n. 176 du 29.7.22. https://www.gazzettaufficiale.it/eli/id/2022/07/29/22G00114/sg

(3) Le décret législatif 105/22 fait référence à lacohabitant de fait'mentionné dans la loi 20.5.16 n. 76, article 1.36'. Cela signifie, '' deux adultes unis en permanence par les liens affectifs d'un couple et d'entraide morale et matérielle, non liés par la parenté, l'affinité ou l'adoption, le mariage ou l'union civile»

(4) En cas de concubinage 'légalement requis ' mais pas encore établie, le demandeur doit également joindre à la demande une auto-attestation concernant l'établissement imminent de la cohabitation avec le membre de la famille handicapé

(5) Italie, mères et soignant sans protection

(6) S'il s'agit d'un état. Handicaps graves et aidants familiaux

+ afficher les articles

Dario Dongo, avocat et journaliste, docteur en droit alimentaire international, fondateur de WIISE (FARE - GIFT - Food Times) et Égalité.

© 2019 Égalité Onlus,
Organisation à but non lucratif
Lungotevere de Pietra Papa 111
00146 Rome
Code des impôts 96411760588
  Creative Commons License
Égalité est sous licence Creative Commons Attribution - Non commercial - Pas d'œuvres dérivées 4.0 International
Scroll To Top
Translate »